La poésie, version slam, au service de la vie

Contexte :

Début mai, malgré les cas avérés de coronavirus et les mesures prises par le gouvernement (fermeture des écoles et universités,  des frontières, annulations des vols aériens, couvre-feu à partir de 20 heures) les gens continuent à fonctionner comme si de rien n’était. Certains disent même que le virus n’est pas dans le pays. D’un autre côté, les cas suspects ou les malades avérés sont stigmatisés, voire subissent des violences de la part de la population.  Face à cette situation, l’équipe des responsables du foyer Notre Dame de Lourdes a jugé utile d’agir en utilisant l’art comme principal médium. D’où l’idée d’un concours de textes en slam sur le thème du coronavirus (titre : Kowona pap Kouwone, pwezi pou rejenere lavi) réalisé par les enfants et jeunes du foyer.

Objectifs du concours :

  • informer/sensibiliser les enfants du foyer, les jeunes de la maison de transit, les enfants externes ainsi que les membres de leurs familles se situant dans les zones avoisinantes du foyer sur les gestes de protection et sur la non-stigmatisation face au Covid-19 ; soit 180 enfants et 37 familles des enfants externes
  • renforcer les capacités de production des enfants.

Contexte :

Début mai, malgré les cas avérés de coronavirus et les mesures prises par le gouvernement (fermeture des écoles et universités,  des frontières, annulations des vols aériens, couvre-feu à partir de 20 heures) les gens continuent à fonctionner comme si de rien n’était. Certains disent même que le virus n’est pas dans le pays. D’un autre côté, les cas suspects ou les malades avérés sont stigmatisés, voire subissent des violences de la part de la population.  Face à cette situation, l’équipe des responsables du foyer Notre Dame de Lourdes a jugé utile d’agir en utilisant l’art comme principal médium. D’où l’idée d’un concours de textes en slam sur le thème du coronavirus (titre : Kowona pap Kouwone, pwezi pou rejenere lavi) réalisé par les enfants et jeunes du foyer.

Objectifs du concours :

  • informer/sensibiliser les enfants du foyer, les jeunes de la maison de transit, les enfants externes ainsi que les membres de leurs familles se situant dans les zones avoisinantes du foyer sur les gestes de protection et sur la non-stigmatisation face au Covid-19 ; soit 180 enfants et 37 familles des enfants externes
  • renforcer les capacités de production des enfants.

Thème : messages de sensibilisation, d’informations, sentiments par rapport au vécu du confinement.

Lauréats :  Wandaline Romelus (1ere), Venise Clervoix et Delcame Achille (2e), Evania Romelus (3e), Marvens Chervalier (4e).

Des récompenses pour tous les participants.es

Finalistes : téléphone/tablette aux 3 gagnants, écouteur à Bluetooth aux finalistes éliminés ;

Pour les autres participants :  livres (roman ou poésie), tennis, sandales.

Ci-après un extrait des textes des 3 premiers lauréats

 La couronne ne fera pas sa victoire

Quelle triste réalité qu’est le covid 19

Ce virus est apparu en 2019

Ce cruel malin qui est venu dans notre sein

A mis fin aux bisous et aux sincères câlins

Quel est ce méchant visiteur

Qui nous apporte la terreur

Qui fait pleuvoir la douleur

Qui fait jaillir la peur

La peur de ne pas vivre en paix

Et de partir à jamais

Quel est cet être meurtrier

Qui nous empêche de respirer

Causant la colique sans pitié Clervoix Venise et Achille Delcame

Les finalistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *